Canalisations pour irrigation

> Fournisseur de conduites en acier revêtu pour réseau primaire d’irrigation

Les besoins en irrigation de l’agriculture française sont globalement stables depuis les années 2000. En 2010, 73.600 exploitations ont irrigué, soit 15 % de l’ensemble des exploitations françaises. En 2000, la surface irriguée était de 1,9 millions d’hectares contre 1.49 million d’hectares en 2013.

Cette stabilité cache toutefois de fortes disparités. La progression des surfaces irriguées a été très forte sur l’Ouest de la France en Aquitaine, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, Pays de la Loire et région Centre.

L’irrigation sous pression par aspersion ou par micro-irrigation améliorent grandement les rendements agricoles. L’utilisation de canalisations en acier revêtu confère aux systèmes d’irrigation une longévité et une solidité exceptionnelle.

Fournisseur de canalisations en acier revêtu pour irrigation

Oryx Eleven est un fournisseur spécialiste des conduites d’eau et des canalisations en acier pour tout projet d’irrigation et/ou de pompage d’eau.

Les canalisations en acier revêtu offrent une longévité exceptionnelle et une solidité à toute épreuve aux fortes pressions hydrauliques.

Les conduites en acier Oryx Eleven conviennent aussi bien aux projets de canalisations sous pression enterrées qu’aux réseaux de canalisations aériens. Les canalisations acier sont plus adaptées au réseau primaire de l’irrigation qu’à la distribution.

Vous recherchez un fournisseur de canalisations pour irrigation ?

irrigation de champs

En savoir plus sur l’irrigation sous pression

L’irrigation sous pression permet d’alimenter un réseau de canalisations par station de pompage en vue d’alimenter en eau des appareils de type enrouleurs, de couverture intégrale, d’asperseurs, micro-asperseurs…

Un système d’irrigation en conduites sous pression est plus efficace qu’une simple distribution gravitaire par écoulement dans un champ. Ce type de réseau est constitué de conduites, de raccords et d’autres dispositifs permettant d’acheminer l’eau sous pression de la source jusqu’au terrain à irriguer en suivant le tracé le plus favorable.

Le diamètre du tuyau est souvent supérieur (entre 180 et 200 mm de diamètre) ce qui permet d’alimenter plusieurs enrouleurs.

Les différents équipements d’irrigation sont :

  • les conduites
  • les raccords de conduites
  • les dispositifs de contrôle de l’écoulement
  • les filtres
  • le matériel d’injection pour l’irrigation fertilisante
  • les distributeurs d’eau
  • les dispositifs d’automatisation
  • les instruments de mesure
  • les systèmes d’évacuation des eaux
champ de maïs

Caractéristiques des canalisations d’irrigation

La conduite principale est la conduite de plus grand diamètre du réseau. Elle est dimensionnée de façon à transporter l’eau dans des conditions hydrauliques optimales : débit, vitesse du courant et pertes de charge.

Les conduites utilisées sont généralement enterrées, assemblées de manière permanente avec des diamètres de 60 à 160 mm, selon la dimension de l’exploitation.

Les conduites secondaires sont de plus petits diamètres. Elles se branchent sur la conduite principale. Elles permettent de distribuer l’eau vers les diverses parcelles. Elles sont généralement du même type que la conduite principale. 

Les principales caractéristiques des conduites d’irrigation sont : 

  • leurs matériaux
  • leurs dimensions indiquées par un diamètre nominal (DN)
  • leurs types de raccords et de joints (filetage, raccords rapides, soudage, etc.)
  • la pression de fonctionnement PN (pression nominale) ou PR (classe de pression) en bars
  • les normes nationales en vigueur (par exemple DIN, ISO, BS, ASTM).

Le diamètre des tuyaux détermine le débit maximal possible dans la canalisation et par conséquent le nombre maximal d’enrouleurs qu’il sera possible d’alimenter.

La pression de fonctionnement d’une conduite (ou d’un raccord) est la pression hydraulique interne maximale à laquelle elle sera soumise en utilisation courante sans risque de défaillance.

arrosage automatisé par buses

Les procédés d’irrigation sous pression

Ils peuvent être classés en deux catégories :

L’irrigation par aspersion

L’irrigation par aspersion est une technique d’arrosage obtenu en canalisant un flux d’eau sous pression à travers une buse. L’eau peut être captée soit en profondeur (nappe phréatique, puits, forage, etc.…), soit en surface (lac, étang, retenue…)

La conduite de distribution principale aussi appelée conduite d’amenée ou conduite primaire, est généralement enterrée. Les conduites d’approches y sont branchée et placées sur le sol.

Les rampes sont branchées sur la porte rampe, généralement constituée de tubes de longueurs normalisées. Les asperseurs sont maintenus à une certaine hauteur au-dessus du sol par une rallonge. 

L’irrigation localisée ou micro irrigation

L’irrigation localisée permet de fournir l’eau directement sur la zone racinaire des plantes.

L’eau est distribuée au moyen de goutteurs autorégulés ou non sous une faible pression de 1 à 2 bars. L’humidité élevée du sol, peut ainsi être maintenue en permanence.

La canalisation d’amenée de ce type de système d’irrigation transporte l’eau entre la station en tête et les différents postes d’arrosage. Elle est de gros diamètre et est généralement enterrée. Les tuyaux secondaires et tertiaires sont fixes et généralement enterrés.

Vous recherchez un prestataire pour un projet d'irrigation ?